Programme Régional GERME
Programme Régional GERME

Formation d'acupuncteurs

Il s’agit d’une belle aventure menée par un couple d’espagnols, Nuria Noreguia et Rafel Arenas, qui se sont lancés dans un voyage qui durera peut-être vingt ans, de l’Espagne à la Chine, via l’Afrique, et qu’ils consacrent à l’enseignement de la pratique de l’acupuncture, bénévolement. Ils ont passé dix mois au Maroc, sont à Podor pour six mois, comptent travailler à St louis, vers mars, puis descendre en Guinée Bissau. Ils demandent cinq choses aux associations qui les accueillent : (1) une maison pour habiter (ou un jardin pour garer leur mobile-home et un branchement électrique), (2) un local pour former et traiter, (3) le manger (ils ne sont pas gourmands), (4) un traducteur qui puisse apporter un plus au français de Rafel, et (5) la promotion de leur travail et la mobilisation des formateurs et des patients.

A Podor, c’est la Mairie qui les accueille, leur permet de garer leur camion dans la cour, leur fournit l’eau, l’électricité, la connexion internet et le manger. Elle s’appuie sur la commission santé pour gérer tout cela sous la responsabilité de Malick Hanne. Podor rive gauche leur a fourni le local, et La Cour du fleuve leur l’électricité. Quarante personnes sont entrées en formation d’acupuncteurs et les responsables pensent qu’une quinzaine ira au bout. Ils remettent aux formés trois attestations, l’une de la Fondation Europea de Medicina Traditional China, l’autre de Practioner’s Register, et la dernière de MTC, Ecole supérieure de médecine traditionnelle chinoise de Barcelone. Ils reçoivent entre 100 et 150 patients par jour et tous se disent satisfaits du traitement !

      ACTUALITES

L'ECOMUSEE SUR LE COMMERCE FLUVIAL AUX SIECLES PASSES est ouvert (mars 2018)

L'association a exécuté son premier projet : la création d'un écomusée du commerce fluvial, sur le quai de Podor, dans l'ancienne quincaillerie de feu notre ami et voisin M Maodo Diop. Ses enfants ont pris le relai et se sont pleinement investis dans les travaux : deux mois, une petite équipe de volontaires de l'association et de la famille Diop, un petit budget inférieur à 1 000 €, des objets et des doculents retrouvés dans les coins de la boutique ou apportés par des contributeurs, ...... , et ça y est?

Les premiers visiteurs sont venus le 8 mars, à la descente du Bou el Mogdad, puis d'autres, des jeunes, des professeurs, des amis, ...

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Podor rive gauche