Programme Régional GERME
Programme Régional GERME

Restauration de façades de maisons du quai

REFECTION DE LA FACADE DE LA MAISON DU DOCTEUR HAMAT BA, EN PARTENARIAT AVEC LE SYNDICAT D'INITIATIVES DE SAINT-LOUIS



 

Il s’agissait de poursuivre, à Podor, le travail engagé à Saint-Louis par le Syndicat d’initiatives en matière de restauration de façades de maisons anciennes. A Podor, le projet concernait la restauration de maisons du quai avec trois objectifs complémentaires, au-delà des façades :
1. Effectuer quelques aménagements à l’intérieur des maisons, notamment en termes de réhabi-litation des sanitaires, pour y améliorer les conditions de vie,
2. Aider les propriétaires à y développer des activités susceptibles de générer des revenus de façon durable ;
3. Effectuer quelques aménagements du quai pour y améliorer la circulation, la protection des arbres, et y développer un cadre de vie plus accueillant

La première façade restaurée a été celle de l’ancienne maison Granges, actuelle propriété du docteur Hamat Ba. Il s’agit d’une des plus belles compositions architecturales du quai, avec ses deux bâtiments en vis-à-vis, séparés par une terrasse spacieuse.
Un premier travail de relevé partiel de l’ensemble des façades du quai de Podor avait été effectué avec l’ARCASS mais qui restait toutefois à compléter, notamment en termes de diagnostic de la situation de chacune des façades.
  - Un second travail a été effectué en août 2008 par Eric Mulot, architecte, membre de l’association Podor Rive gauche, chargé de la commission protection du patrimoine. Il a permis de dresser un diagnostic des lieux et d’élaborer un devis descriptif des travaux à entreprendre ; sur la base duquel des devis ont été élaborés par différents artisans, de Podor et Dakar.
- Les travaux ont démarré en octobre 2008.
- Le financement était assuré par le Conseil régional Rhône Alpes avec des contributions de partenaires locaux : Eiffage Sénégal, Astral peinture, Podor Rive gauche et l’Auberge du Tékrour.

 

Les travaux ont concerné :
- En maçonnerie : des reprises d’enduits, le remplacement de la balustrade, l’agrandissement de la cuisine
- En menuiserie : la réfection partielle ou totale des portes, fenêtres et volets,
- En charpente : la reprise des rives et quelques changements de tuiles,
- En plomberie : la réhabilitation d’un cabinet de toilette et d’un WC, avec raccordement à l’ancienne fosse septique, de même que la pose d’un évier dans la cuisine et la construction d’un bas à laver sur la terrasse ;
- En peinture : les murs et les huisseries.
Les travaux se sont achevés en mars 2009. La maison n’est plus la même ! Les projets fusent à l’intérieur, l’un pour la création d’une chambre d’hôte dans la partie droite, l’autre pour loger des cousins, sans compter le rez-de-chaussée qui, selon les accords de contrepartie entre le Syndicat
d’initiatives et la famille bénéficiaire des travaux, sera confié pendant 5 ans à une association.
A l’exception du menuisier (qui vient de Dakar), tous les artisans qui ont travaillé sur ce chantier sont de Podor. L’association est en relation étroite avec le propriétaire, le docteur Hamat BA qui a mandaté son fils Moctar pour en suivre la réalisation. Ce dernier s’est impliqué avec intérêt tant dans la réflexion sur les travaux proprement dits, et sur leur suivi, de même que sur la suite à donner, en termes d’une meilleure exploitation de la maison, d’aménagement de chambres d’hôtes et de boutiques, et de rentabilisation des lieux.

Rapport du chantier de restauration de la maison Ba
Rapport final façade 1 PDF.pdf
Document Adobe Acrobat [1.7 MB]

      ACTUALITES

L'ECOMUSEE SUR LE COMMERCE FLUVIAL AUX SIECLES PASSES est ouvert (mars 2018)

L'association a exécuté son premier projet : la création d'un écomusée du commerce fluvial, sur le quai de Podor, dans l'ancienne quincaillerie de feu notre ami et voisin M Maodo Diop. Ses enfants ont pris le relai et se sont pleinement investis dans les travaux : deux mois, une petite équipe de volontaires de l'association et de la famille Diop, un petit budget inférieur à 1 000 €, des objets et des doculents retrouvés dans les coins de la boutique ou apportés par des contributeurs, ...... , et ça y est?

Les premiers visiteurs sont venus le 8 mars, à la descente du Bou el Mogdad, puis d'autres, des jeunes, des professeurs, des amis, ...