Programme Régional GERME
Programme Régional GERME

En cours d'exécution

Projet de désencombrement du quai de Podor
Fiche projet 4 - Désencombrement du quai[...]
Document Adobe Acrobat [903.4 KB]

Images du chantier

Les premiers résultats

APPUI A LA RECONSTRUCTION DU VILLAGE DE DONAYE WALO

 

La reconstruction du vieux village de Donaye constitue aujourd’hui une priorité pour les habitants de Donaye aussi bien que de Taredji. L’objectif du projet est d’y apporter des contributions (1) en matière de mobilisation des populations, de sensibilisation, et de programmation commune des actions à mener, (2) de réflexion sur les alternatives au bois, en architecture de terre, et (3) du point de vue financier, par la mobilisation de partenaires techniques et financiers. Avec, à la clef, des emplois créés en tourisme rural (chambres et tables d’hôtes) et des revenus générés.

NB : L’exécution de ce projet est liée à son découpage en micros projets, certains faisant appel à des technologies avancées. Des partenaires spécialisés ont été sensibilisés et réfléchissent aux voies et moyens d’une contribution à sa réalisation (CRATerre, Apare), d’autres seront mobilisés pour les reconstructions de maisons (Voûte nubienne, Briques de terre crue).

Le financement a été soumis au SCAC et le village contribuera de façon conséquente à travers les habitants et les ressortissants extérieurs (ARD).

L'association CRATerre/Ecole d'architecture de Grenoble a organisé fin mai 2013, à l'initiative de Philippe Garnier,  un atelier de réflexion sur le projet Donaye Walo avec trois architectes en stage de perfectionnement sur l'architecture de terre. Deux d'entre eux poursuivent le travail dans la perspective d'organiser un stage sur place pour mener des études avec les villageois, présenter les techniques de construction,  éventuelles alternatives à la construction traditionnelle, trop gourmande en bois, et structurer le travail : Nuria Sanchez et Mauricio Corba. Pour CRATerre, le relais du suivi est assuré par Sébastien Morisset.

 

 

Projet de reconstruction de Donaye Walo
Fiche Projet 3 Donaye.pdf
Document Adobe Acrobat [315.8 KB]

CONSTRUCTION D’UNE VOUTE NUBIENNE A NGAWLE

 

Coup de pouce à la protection du patrimoine architectural et au développement du tourisme rural. Ce projet est monté en partenariat avec l’association ASGN (Amitié solidarité Gandiole Ngawlé) qui appuie le village depuis des années, et avec l’association des jeunes de Ngawlé. Il s’inscrit dans le prolongement du projet de balisage de sentiers, et dans le cas présent du sentier de randonnée dans la forêt classée de Ngawlé. Les randonnées constituent une opportunité de travail d’emploi, et, par-là, de revenus, pour les femmes qui proposent des repas aux randonneurs, servies sur la natte, dans les maisons en terre, sous les vérandas ou dans les jardins.

Avec une ou deux chambres d’hôtes aménagées, le village disposera d’une opportunité supplémentaire de générer des revenus en accueillant des clients pour des nuitées.

Il est prévu de construire la maison selon la technique de la voûte nubienne et d’y ajouter un bloc sanitaire équipé d’un purificateur d’eau pour permettre aux habitants et à leurs hôtes, de disposer d’eau potable, dans un contexte où seule l’eau du fleuve (non potable) est disponible et consommée dans le village. L’eau des puits étant saumâtre. Il est prévu, pour ce faire, de recourir au système WATA diffusé par Antenna technologie                   (Photo AVN)

Projet de construction d'une maison en voûte nubienne à Ngawlé
Fiche Projet 5 Ngawlé.pdf
Document Adobe Acrobat [295.1 KB]

Actualité

DESENCOMBREMENT DU QUAI DE PODOR (coup de pouce à l’environnement) en collaboration avec la Mairie de Podor, le Service d’hygiène, et les groupes de jeunes, sur un financement de Podor rive gauche via ses membres (dont la Cour du fleuve à hauteur de 75%  avec une contribution de 1 MF). Le chantier a démarré officiellement le 5 juin, Journée mondiale de l'environnement en présence de Monsieur le Maire et des représentants du Service d'hygiène, des artisans, deLet's do it Sénégal, de la Cour du fleuve, de la Police des frontières, et de Podor rive gauche et Oumar Ly.

 Le chantier est fini : cinq semaines de travail avec une équipe de 12 personnes et un résultat qui fait du bruit à Podor. Allez voir le rapport dans le portail sur les publications, sous portail "Lettres d'information"