Programme Régional GERME
Programme Régional GERME

Accueil de la Méridienne du griot blanc : Marc Roger

Marc Roger arrivait de Saint Malo à pieds avec un âne qui portait ses livres et ses bagages. C'est un lecteur public qui lit des livres sur les places publics, les écoles, les centres culturels et autres lieux de culture. Il avait inscrit Podor dans son rooting et nous l'avons accueilli à Dakar en lieu et place de Rosso (du fait de l'impossibilité de traverser la Mauritanie). Il a lu au Village SOS de Dakar, puis à Saint Louis, chez Marie Caroline Camara et à l'école française, puis à Richard Toll, à l'école de la CSS, avant d'embarquer sur le Bou el Mogdad, invité par Jean Jacques Bancal et Sahel Découverte.

Arrivé à Podor, nous l'avons accueilli à la Maison Guillaume Foy et il a lu des textes dans les écoles de Ngawlé (où nous l'avons accompagné à pieds avec une vingtaine d'élèves du Lycée français de Dakar, venus pour l'occasion, et d'où il est revenu avec un âne qui l'a accompagné jusqu'à Bamako), à Donaye Walo, à Taredji, à Podor, et aussi sur les marches de la Maison Guillaume Foy et sur le Bou el Mogdad.

Marc Roger a écrit un livre sur cette aventure un peu folle : "La méridienne, Saint Malo Bamako" Editions Folies d'encre et Merle Moqueur. Il y raconte ses mois sur les routes de France, d'Espagne et du Maroc, et pour finir du Sénégal et du Mali. Babel 3, son âne acheté à Ngawlé vit pasiblement à Bamako. Marc quant à lui, s'est remis de ses nuits podoroises rendues cauchemardesques par les soirées des jeunes et autres nuits de prières, dont le niveau sonore et la durée dépasse l'entendement (et la norme) ! "Personne ne t'a demandé de venir au Sénégal", lui a rétorqué l'un des gamins qui animaient l'une de ces soirées. Les élèves des écoles qui se sont glissés dans la rêverie de ses lectures, auront gardé de lui, espérons le, une autre image.

Après son départ, il a lu à Guédé village et Gamadji Saré, et a continué jusqu'à Kayes et Bamako.

Actualité

DESENCOMBREMENT DU QUAI DE PODOR (coup de pouce à l’environnement) en collaboration avec la Mairie de Podor, le Service d’hygiène, et les groupes de jeunes, sur un financement de Podor rive gauche via ses membres (dont la Cour du fleuve à hauteur de 75%  avec une contribution de 1 MF). Le chantier a démarré officiellement le 5 juin, Journée mondiale de l'environnement en présence de Monsieur le Maire et des représentants du Service d'hygiène, des artisans, deLet's do it Sénégal, de la Cour du fleuve, de la Police des frontières, et de Podor rive gauche et Oumar Ly.

 Le chantier est fini : cinq semaines de travail avec une équipe de 12 personnes et un résultat qui fait du bruit à Podor. Allez voir le rapport dans le portail sur les publications, sous portail "Lettres d'information"