Programme Régional GERME
Programme Régional GERME

Les hommes qui ont marqué l'histoire du Fouta

El Hadj Omar Tall



Natif d’Alwar, où l’on peut voir encore aujourd’hui sa maison natale, El Hadj Omar Tall est le fondateur de l’Empire Toucouleur. Ce fut un des plus célèbres résistants. Oumar Tall revient d’un pèlerinage à La Mecque en 1836 avec les titres d’El Hadj et de Khalife de la secte Tidjania pour le Soudan. Après avoir séjourné dans le Fouta-Toro (actuel Sénégal), son pays natal est au Fouta-Djalon (actuelle Guinée), d’où il démarre son djihad (guerre sainte) en 1850.
Ne réussissant pas à vaincre l’armée coloniale française, il va, après l’échec du siège du fort de Médine en juillet 1857, déplacer son empire vers l’est en attaquant les royaumes Bambaras. Conquérant Ségou le 10 mars 1861, l en fait la capitale de son empire, en laissant la gestion un an plus tard à son fils Ahmadou Tall pour partir conquérir Hamdallaye, capitale de l’Empire peul du Macina. IL se réfugiera à Deguembéré, près de Bandiagara. En 1864, il meurt dans l’explosion de ses réserves de poudre.
Son neveu Tidiani Tall prend la succession et installe la capitale de l’Empire Toucouleur à Bandiagara.
A Ségou, Ahmadou Tall continue de régner mais entre en conflit avec ses frères. En 1890, les Français entrent à Ségou en s’alliant avec les bambaras. Ahmadou est obligé de s’enfuir à Sokoto (nord du Nigeria).

Récupérée de «
http://fr.wikipedia.org/wiki/Empire_toucouleur

      ACTUALITES

L'ECOMUSEE SUR LE COMMERCE FLUVIAL AUX SIECLES PASSES est ouvert (mars 2018)

L'association a exécuté son premier projet : la création d'un écomusée du commerce fluvial, sur le quai de Podor, dans l'ancienne quincaillerie de feu notre ami et voisin M Maodo Diop. Ses enfants ont pris le relai et se sont pleinement investis dans les travaux : deux mois, une petite équipe de volontaires de l'association et de la famille Diop, un petit budget inférieur à 1 000 €, des objets et des doculents retrouvés dans les coins de la boutique ou apportés par des contributeurs, ...... , et ça y est?

Les premiers visiteurs sont venus le 8 mars, à la descente du Bou el Mogdad, puis d'autres, des jeunes, des professeurs, des amis, ...