Programme Régional GERME
Programme Régional GERME

Les projets à l'étude

 

RESTAURATION D'UNE SECONDE FACADE DE MAISON DU QUAI     

 

Opération coup de pouce à la protection du patrimoine architectural, dans la foulée de la restauration d’une première façade, exécutée en 2009 sur financement du Conseil régional Rhône Alpes, via le Syndicat d’initiatives de Saint Louis. Il s’agit cette fois de refaire le balcon de la maison Diop, ancien établissement de commerce au 19ième siècle. Au-delà de l’appui à la redynamisation de la maison, le projet a pour objectif de contribuer à la relance économique et culturelle de Podor.

 

 

Fiche projet 1 - restauration d'une deux[...]
Document Adobe Acrobat [643.1 KB]
Diagnostic maison Diop Podor phase 2.pdf
Document Adobe Acrobat [1'013.7 KB]

APPRENTISSAGE DE LA CUISSON DANS DES FOURS MODERNES

Il s’agit de la seconde phase du stage de poterie, pour les femmes de Donaye et Podor, dont l’objectif est de renforcer les compétences acquises lors du stage de 2009 en matière de fabrication d’objets destinés à de nouveaux marchés (carreaux, gargouille). Le but recherché, cette fois, concerne la cuisson, par l’apprentissage de l’utilisation des fours modernes disponibles au CFP, ce qui permettra aux potières de Podor Taredji de cuire certaines pièces qui le nécessitent, pour des questions de solidité et de non porosité, à des températures supérieures à celles obtenues dans les fours ouverts. Notamment les carreaux, la vaisselle, et certaines pièces destinées à la construction.

 

Fiche projet 2 poterie phase 2.pdf
Document Adobe Acrobat [278.2 KB]

RESIDENCE SUR LE CONCEPT DU PETIT PEUPLE DES GUETEURS

 

 Le concept : Le guetteur est une sculpture installée ici ou là, dans l’espace public, sur une élévation, pour voir plus loin. Celle-ci représente un personnage de bois, de fer ou de résine, qui veille ou interpelle.Yves Henri est l’artiste français qui a créé ce concept et l’a développé dans le monde où il a créé et installé 18 guetteurs avec la complicité des municipalités concernées et des populations, sans l’intervention desquelles dernières, il n’imagine pas faire son travail. Il considère qu’un artiste a la même place que les autres dans la cité et ne conçoit ses projets que sous la forme de créations partagées.

 Les objectifs/activités

 Le projet de résidence a pour objectif général de promouvoir l’art en partage, au titre d’une politique de proximité culturelle et dans une démarche de métissage culturel entre l‘Afrique et l’Europe.Il a également pour objectif spécifique de mobiliser des sculpteurs autour d’un concept original et sur un projet de création commun. Il s’agira, ici, de réunir deux artistes confirmés et reconnus qui, jusqu’à présent, n’ont jamais travaillé ensemble, mais qui ont en commun, à travers certains projets personnels, de créer des espaces de partage, d’échange ou d’observation : guetteurs pour l’un, groupe de personnages, pour l’autre, etdes jeunes artistes français et sénégalais dont les travaux s’inscrivent dans des démarches similaires.Il a pour autre objectif de mobiliser des habitants de Podor sur son passé de carrefour des flux commerciaux entre fleuve, désert et sahel, et sur les raisons d’une mission de guet confiée à des personnages placés ici ou là, sur le quai, ou sur un sentier de randonnée

 Le projet proprement dit de résidence

 Le principe de la résidence est de faire travailler un groupe de sculpteurs sur la thématique du guetteur avec un partage de conceptions entre locaux et étrangers sur le concept, traduit dans les faits par la réalisation de deux guetteurs positionnés dans l’environnement immédiat de Podor.    

 Les acteurs : Les deux artistes engagés dans la démarche sont :

  • Yves Henri, sculpteur français, créateur du concept de petit peuple des guetteurs, dont une vingtaine de guetteurs sont installés de par le monde, l’un veillant à la bonne santé d’un fleuve, l’autre sur une prison, ….  ; sans compter le guetteur guetté.
  • Serigne Mbaye Camara, peintre et sculpteur sénégalais, dont les toiles et sculptures ont depuis des années franchi les frontières du Sénégal pour des expositions dans les pays voisins et en Europe.

 Le choix des invitations faites aux jeunes artistes africains et européens sera basé sur la prise en compte dans leurs démarches artistiques personnelles, de critères tels que l’observation des êtres en mouvement, le partage, l’échange. Les habitants de Podor seront conviés à contribuer au travail de réflexion, voire de fabrication des guetteurs, au regard de leurs capacités à évoquer ce qui, dans l’histoire de Podor, peut justifier l’installation de guetteurs dans le paysage urbain de Podor.

Projet de résidencen°1-3 - les guetteur[...]
Document Adobe Acrobat [291.8 KB]

 

BALISAGE DU SENTIER PODOR DONAYE WALO:

 

Il s'agit de développer le tourisme rural par des actions coups de pouce telles que le balisage de sentiers et le développement d'activités génératrices de revenus dans les villages. Après le sentier Podor Ngawlé, qui a fait l’objet d’un Guide et d’un premier balisage, type GR, il s’agit de finaliser le travail et de baliser le sentier Podor Donaye. Dans chacun des cas, l’idée est de mettre en place des services dans les villages en étroite collaboration avec les villageois, de façon à y créer des compétences et y générer des revenus. Il s’agit de repas servis sur la natte et de nuitées en chambres d’hôtes. Une formation en gestion touristique sera apportée aux villageois dans le cadre du projet

NB1 : le projet est quasi achevé au niveau du sentier Podor Ngawlé. Il est réalisé en accord avec la Direction des eaux et forêts locale qui y voit une opportunité de rendre la forêt classée attractive. Il a été financé sur fonds propres et à a sueur du front de membres actifs de l'association.

NB2 : La seconde phase sera financée également sur fonds propres par l’association (cotisations des membres), augmentés, si la demande est retenue, par une subvention du SCAC (Ambassade de France).

Fiche Projet 6 balisage sentiers.pdf
Document Adobe Acrobat [204.4 KB]

EXPOSITION SUR L'ARCHITECTURE DE TERRE

Un des membres de ml'association dispose depuis plus de trente ans d'une centaine de planches sur l'architecture de terre dans le monde, issues de la grande exposition faite à Beaubourg en 1981. Ces éléments nous avaient été donnés par Carrefour du développement pour en faire usage dans le cadre des activités de l'association "Les studios du grand jeu", à Banon. 

Ces planches étant aujourd'hui en la possession de Podor rive gauche, nous avons souhaité les exposer à Podor, mais l'opération étant un peu difficile, nous avons proposé à l'Institut français de monter cette exposition avec nous. Le principe étant acquis, nous avons étudié les voies et moyens d'une mise en oeuvre qui permette au public de voir les planches mais plus encore de prendre connaissance des technologies en vigueur dans la sous région, des actions menées dans le domaine de la terre au sénégal, et du Projet Donaye.

Notre interlocutrice à l'Institut français de Dakar est Delphine Calmettes avec qui nous travaillons au montage de cette expo qu'il est prévue de présenter à Dakar, Saint-Louis et Podor, où elle restera. 

Actualité

DESENCOMBREMENT DU QUAI DE PODOR (coup de pouce à l’environnement) en collaboration avec la Mairie de Podor, le Service d’hygiène, et les groupes de jeunes, sur un financement de Podor rive gauche via ses membres (dont la Cour du fleuve à hauteur de 75%  avec une contribution de 1 MF). Le chantier a démarré officiellement le 5 juin, Journée mondiale de l'environnement en présence de Monsieur le Maire et des représentants du Service d'hygiène, des artisans, deLet's do it Sénégal, de la Cour du fleuve, de la Police des frontières, et de Podor rive gauche et Oumar Ly.

 Le chantier est fini : cinq semaines de travail avec une équipe de 12 personnes et un résultat qui fait du bruit à Podor. Allez voir le rapport dans le portail sur les publications, sous portail "Lettres d'information"