Programme Régional GERME
Programme Régional GERME

Dormir et manger à Podor

Une entrée très gastro à l'Auberge du Tékrour

Au regard du potentiel touristique, Podor a longtemps été caractérisée par une absence quasi-totale d’offre de restauration autant que d’hébergement. Manger et dormir à Podor, ces dernières années, a constitué un véritable casse-tête pour les consultants, visiteurs et autres touristes. Les maisons des projets de développement (Eaux et Forêts et FED) ont pallié cette insuffisance autant que faire se pouvait.
Aujourd’hui les infrastructures à vocation touristique sont :

  • Le Gîte étape, Keur Ninon, situé à l’entrée de la ville, un temps confié aux proches du chanteur sénégalais bien connu, Baba Maal, avant d’être repris par la Mairie et confié à un nouveau gérant, a été restauré et repris en main en 2005. Il dispose aujourd’hui de quelques chambres au confort moyen, contigües à un bar et à un espace musical.
  • Un restaurant digne du nom, Le Baobab, situé à l’entrée de la ville, a longtemps été connu comme la seule référence pour de bons repas, mais avec des périodes de fermeture suivies de réouvertures. Il semble qu’il soit fermé en ce moment.
  • La maison du FED, anciennement géré par la Délégation de l’Union européenne, puis par un Projet, aujourd’hui confiée à la Mairie, reste une solution pour des chambres.
  • Un nouveau restaurant est aujourd’hui ouvert en face de la pharmacie, La Terrasse, dans un cadre ouvert, avec une cuisine simple et de bonne qualité.
  • Une petite gargote propre et accueillante, chez Awa, dans la rue commerçante parallèle au quai, en face de la poste, a été créée par des jeunes filles sortant de la formation professionnelle du CFP.

Dans un registre plus élevé, Podor compte aujourd’hui deux établissements :

  • L’Auberge du Tékrour, installée dans la Maison Guillaume Foy, une bâtisse bicentenaire classée que le Guide Touristique GEO qualifie « d’étape de charme par excellence », maison d’hôtes à l’atmosphère chaleureuse avec une décoration personnalisée, propose quatre chambres historiques ouvertes sur le fleuve, restaurées dans leur jus, et trois chambres modernes. Le grand jardin ombragé et les terrasses avec vue sur le fleuve et la Mauritanie voisine, confèrent au site un charme tout particulier rehaussé par une cuisine de qualité avec une petite touche gastro.
  • La Cour du fleuve, installée dans une autre maison bicentenaire du quai (la Maison Singer), a ouvert ses portes en 2011 après une solide restauration qui lui confère un look élégant et cossu. L’hôtel propose sept chambres donnant sur la cour/jardin intérieure et une suite à l’étage avec vue sur le fleuve. L’hôtel dispose de vastes salles aménagées dans les anciens comptoirs commerciaux. La restauration est assurée pour les clients de l’hôtel avec la possibilité, sur réservation, de ne venir que pour des repas.

Découverte de l'Ile à Morfil

  • Randonnée dans la forêt classée de Ngawlé (9 km, 2 h 45 de marche, ou une demi heure en voiture, avec possibilité de déjeuner sur la natte chez l'habitant à l'arrivée, possibilité de ballade en pirogue au départ de Ngawlé, puis retour direct - 3 km- en calèche, charette ou voiture)
  • Randonnée semblable vers Donaye (un peu plus longue)
  • Circuit découverte de l'Ile à Morfil (visites de Donaye, Alwar, Guédé village, passages de bac dont un à traction manuelle, déjeuner sur la natte ou pic-nique, visite des périmètres irrigués, environ 4 à 5 heures, 90 km)
  • Formule "Voyage au bout du Bou, Extension de croisière sur le Bou el Mogdad", soit à l'arrivée, le jeudi après mid (ou vendredi matin), avec prolongation à Podor les vendredi et samedi, pour les randonnées et visite de l'iLe à Morfil, et retour à St Louis le dimanche matin avec le bus de Sahel Découverte, soit avant la croisière, arrivée le jeudi soir, séjour à Podor les vendredi et samedi, embarquement sur le Bou el Mogdad le samedi soir pour un démarrage de la croisière le dimanche matin;

La croisière sur le Bou el Mogdad

 

 

Bateau mythique s'il en est, le Bou el Mogdad est apparu dans les eaux du fleuve Sénégal dans les années cinquante, avant de les quitter suite à la construction des barrages et à la concurrence de la route nationale.

 

De retour depuis cinq six ans sur le fleuve, le Bou el Mogdad propose une croisière de charme, tout en douceur, entre Saint-Louis du Sénégal et sa soeur Podor. Cinq jours sur le fleuve Sénégal avec des escales pour visiter le parc du Djouj et sa réserve d'oiseaux migrateurs, des villages peuhls, la forêt de Goumel, la compagnie sucrière de Richard Toll, avec l'usine de fabrication du sucre et les plantations de canne à sucre, etc.

Ceux qui souhaitent découvrir Podor et l'Ile à Morfil peuvent prolonger la croisière, ou la précéder quand ils font le voyage dans le sens Podor Saint-Louis, par un séjour à Podor et sa région.

Les croisières sont organisées par la Compagnie du fleuve et Sahel Découverte.

L'Auberge du Tékrour propose des séjours appellés "Voyage au bout du Bou" sur deux jours ou plus, avec au menu, des randonnées pédestres dans la forêt classée de Ngawlé et vers Donaye, le circuit des trois mosquées, repas chez l'habitant, ....

Actualité

DESENCOMBREMENT DU QUAI DE PODOR (coup de pouce à l’environnement) en collaboration avec la Mairie de Podor, le Service d’hygiène, et les groupes de jeunes, sur un financement de Podor rive gauche via ses membres (dont la Cour du fleuve à hauteur de 75%  avec une contribution de 1 MF). Le chantier a démarré officiellement le 5 juin, Journée mondiale de l'environnement en présence de Monsieur le Maire et des représentants du Service d'hygiène, des artisans, deLet's do it Sénégal, de la Cour du fleuve, de la Police des frontières, et de Podor rive gauche et Oumar Ly.

 Le chantier est fini : cinq semaines de travail avec une équipe de 12 personnes et un résultat qui fait du bruit à Podor. Allez voir le rapport dans le portail sur les publications, sous portail "Lettres d'information"